Logo de l'entreprise
  • Accueil
  • Nos Formations
  • Financer sa Formation
  • Wiki
  • Blog
  • À propos
  • Contactez-nous
  • Comment faire une rupture conventionnelle ?

    Temps de lecture: 3 minutes

    Publié par 
    Image pour l'article Comment faire une rupture conventionnelle ?
    Image pour l'article Comment faire une rupture conventionnelle ?

    La rupture conventionnelle est une procédure permettant à l’employeur et au salarié de convenir d’une rupture du contrat de travail d’un commun accord. Elle permet de rompre le contrat de travail de manière amiable, évitant ainsi les litiges qui pourraient survenir lors d’un licenciement ou d’une démission.

    La rupture conventionnelle est une procédure qui peut être mise en place dans toutes les entreprises, quelle que soit leur taille. Elle peut être initiée à l’initiative de l’employeur ou du salarié, et peut être utilisée pour tous les types de contrats (CDI, CDD, contrat d’apprentissage, etc.). Voici comment procéder pour faire une rupture conventionnelle.

    Engager les discussions

    La première étape consiste à entamer les discussions avec votre employeur. Vous devez lui faire part de votre souhait de mettre fin à votre contrat de travail. Vous pouvez demander à votre employeur de discuter de la possibilité d’une rupture conventionnelle. Si votre employeur est d’accord, vous pouvez entamer les négociations.

    Négocier les modalités

    Les modalités de la rupture conventionnelle doivent être négociées entre les parties. Vous devez convenir des conditions de la rupture, telles que le montant de l’indemnité de rupture, la date de fin de contrat, etc. Si vous ne parvenez pas à un accord sur certaines modalités, vous pouvez demander l’aide d’un médiateur ou d’un avocat.

    Rédiger la convention

    Une fois que les modalités ont été négociées, il faut rédiger la convention de rupture. Cette convention doit être rédigée en deux exemplaires, un pour le salarié et un pour l’employeur. Elle doit être signée par les deux parties et doit être datée. La convention doit également être homologuée par la Direccte (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi). L’homologation permet de s’assurer que la rupture conventionnelle respecte les droits du salarié.

    Le délai de rétractation

    Une fois la convention signée, un délai de rétractation de 15 jours est prévu. Ce délai permet au salarié de revenir sur sa décision s’il le souhaite. Si le salarié décide de se rétracter, la convention est annulée et le contrat de travail continue normalement.

    Les effets de la rupture conventionnelle

    La rupture conventionnelle entraîne la fin du contrat de travail. Elle ouvre également droit à une indemnité de rupture conventionnelle, qui doit être versée au salarié. Cette indemnité est exonérée d’impôt sur le revenu dans certaines limites, mais elle est soumise à des cotisations sociales. Le montant de l’indemnité de rupture conventionnelle dépend de plusieurs facteurs, tels que l’ancienneté du salarié, sa rémunération et les négociations entre les parties. En conclusion, la rupture conventionnelle est une procédure simple et avantageuse pour les deux parties. Elle permet de rompre le contrat de travail de manière amiable, évitant ainsi les litiges qui pourraient survenir lors d’un licenciement.

    Découvrez nos formations métiers pour adulte en reconversion ici : https://www.ifpa.pro/formations-professionnelles/

    Dernière modification le  par